Pour les jeunes plumes pour qui écrire veut dire vivre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EnVie by BrigitteB

Aller en bas 
AuteurMessage
BrigitteB

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: EnVie by BrigitteB   Ven 3 Aoû - 15:43

Bonjour,

Voici donc le deuxième exemple de mes écrits que je poste ici, je n'ai rédigé que 65 pages pour celui-ci et il n'est pas encré dans le fantastique du tout.

EnVie est un projet qui m'est cher, c'est une romance, une leçon de vie peut-être aussi, sur fond de polar/thriller.

Le titre peut se lire "envie" ou "en vie" c'est voulu, le livre traite de sujets très durs et parfois choquants, il y a des scènes qui peuvent choquer les plus sensibles, je vous aurai prévenus. Cependant le chapitre un est neutre ;)

Je compte également le faire publier un jour ou l'autre donc voici le projet de couverture (toujours en accord avec l'artiste)



Bonne Lecture :

"
Un


Première journée, nouveau boulot, nouvelle maison pour une nouvelle vie, enfin j'espère. J'enfile un tailleur pantalon gris chic avec des escarpins fermés noirs, un maquillage léger et j'attache ma tignasse blonde en un chignon serré. Je glisse mes lunettes sur mon nez, je n'en ai pas vraiment besoin mais ça m'évite de me fatiguer. Je me regarde dans le miroir, j'y vois une belle femme au visage carré et aux lèvres charnues, l'air sure d'elle et séductrice. Satisfaite, je descend les escaliers, et m'installe autour du comptoir central de la cuisine pour avaler un jus d'orange et quelques toasts. J'embrasse ensuite mes deux fils et m'apprête à partir lorsque j'entends Victor qui me parle.

-Maman ?
-Oui, mon cœur ?
-Tu n'as pas oublié pour ce soir ?
-Quoi donc ?
-Maman !
-Je plaisante, ne t'inquiètes pas j'appellerai les parents d'Edward pendant ma pause déjeuner, s'ils n'y voient pas d'inconvénients tu peux rester dormir chez lui, mais il faudrait penser à leur annoncer votre relation !
-Tous les parents ne sont pas aussi tolérants que toi... Il veut leur annoncer lui même.
-ça fait quoi ? Deux ans que vous êtes ensemble ? Il serait temps que ses parents l'apprennent, vous avez 19 ans maintenant.
-En fait il en a 20.
-Peu importe, je vais être en retard si ça continue, donc je les appelle ce midi promis !

Je lui colle une trace de rouge à lèvres carmin sur la joue et je me sauve, avec mon tailleur je décide de prendre la voiture plutôt que la moto, sinon le teinturier va encore râler. Je me dirige vers l'hôpital universitaire St Stefan et trouve une place libre à côté d'une grosse cylindrée. Il semblerait qu'au moins un confrère ait des bons goûts en matière de véhicule. Je me dirige vers le hall et m'adresse à l'infirmier de permanence.

-Le bureau du directeur, je vous prie ?
-Au fond du couloir 6è étage à droite, l'ascenseur est en panne les escaliers sont à gauche.
-... Merci ?

Ça commence bien ! 6 étages en escarpins ! Courage, je monte d'un pas assuré les 4 premiers étages mais je ralentis la cadence sur les deux derniers. J'arrive enfin à destination, je suis les indications de l'infirmier et frappe à la porte d'un grand bureau qui comporte la plaque « Dr Marlon Luther Jones - Directeur ». On me dit d'entrer. Je passe la porte d'un pas décidé et observe l'homme assis derrière le bureau, la quarantaine passée, la peau chocolat, le crâne rasé, une carrure de rugbyman, le docteur Jones semble être un homme direct et sympathique.

-Bonjour, docteur Jones, je suis le docteur Greene c'est mon premier jour ici.
-Ah oui, bienvenue docteur Greene, appelez-moi donc Marlon ! Asseyez-vous !
-Euh... d'accord
-Vous êtes gynécologue, c'est bien ça ?
-Oui
-Vous travaillerez principalement aux consultations au deuxième étage, mais vous serez parfois appelée sur des cas par d'autres confrères, cela vous convient-il ?
-Bien sûr
-Éva ? C'est cela ?
-Oui
-Bienvenue à l'hôpital St Stefan !
-Merci

Quelqu'un frappe à la porte, et passe la tête par l'entrebâillement.
-Ah ! Docteur Gates ! Justement je voulais vous voir ! S'exclame le directeur. Entrez donc !
Un grand homme l'air un peu frêle entre dans le bureau, il est brun et a l'air triste.

-Je vous présente le docteur Greene, ajoute le directeur en me désignant, elle commence aujourd'hui, j'aimerai que vous lui fassiez faire le tour des lieux et que vous la présentiez à quelques confrères. Elle est gynécologue et pourra être consultée.

Je me lève et sert la main du docteur Gates. Il a la poigne sûre.

-Enchanté, je suis le docteur Thomas Gates, mais appelez-moi Tom.
-Éva Greene, enchantée.

Le directeur me fait signe d'attendre dans le couloir. Après quelques minutes, le docteur Gates... Tom... sort du bureau et m'indique de le suivre. Il m'explique comment fonctionne l'hôpital, et me précise qu'il est neurologue. Il me montre la pharmacie, les salles de consultations dont une est en train d'être marquée de mon nom.

-Il y a une faute, dis-je à l'agent de maintenance.
-Pardon ?
-Je suis le docteur Greene, il y a un « e » à la fin de mon nom.
-Oh, pardon.
-Ce n'est rien.

Je continue la visite par le réfectoire, puis j'apprends à quoi servent les différents niveaux et où sont les urgences. Je pourrais être appelée à y travailler. Il me demande aussi si j'ai des enfants, et m'explique que j'aurais plus de weekend de libres que lui grâce à eux. Il me dit aussi que l'infirmière des consultations s'appelle Karen et qu'elle me donnera mon bip en même temps que les dossiers de mes premiers patients, il me propose ensuite de déjeuner ensemble et m'annonce quelques potins. Je m'absente pour téléphoner aux parents du petit-ami de Victor « oui oui tout va bien » « non pas de problèmes » « oui merci vous aussi », et quand je rejoins Tom, un autre homme est assis à notre table.

-Tiens voilà le docteur Greene, me présente Tom.

L'homme me jauge de la tête aux pieds, il est plutôt athlétique l'air un peu farouche, certainement plus âgé que moi de pas mal d'années, les cheveux poivre et sel, et un petit sourire moqueur qui accompagne des yeux bleus impressionnants, il a un charme indéniable...

-Joli petit lot.

Il AVAIT un charme indéniable.

-Vous n'êtes pas mal non plus, docteur …?

Il semble prit au dépourvu ne s'attendant pas à une réplique si directe.

-Je suis le docteur Martins, je suis chirurgien esthétique et je peux dire que vos lèvres sont naturelles mais pas vos seins !
-Navrée de vous décevoir mais mon décolleté ne doit son charme qu'à mon wonderbra ! Maintenant si vous voulez bien m'excuser j'ai du travail ! Merci pour le repas Tom.

Non, mais pour qui il se prend celui là !! De quel droit il se permet d'affirmer de telles absurdités ! Si je continue à ronchonner toute seule, je vais avoir l'air d'une folle, en même temps son petit sourire était des plus charmant. Quelle journée ! Tiens, un appel ?

-Allo ?... Oui, Ethan, j'ai téléphoné, depuis quand ton frère te demande de faire les commissions ?... Ah, je vois... Tu rentres tard ?... Non, je ne sais pas... Pour l'instant c'est sympa... Oui, moi aussi je t'aime... à ce soir mon cœur.
-Un petit ami collant ?

Je sursaute, cette voix ? Je me retourne avec un doigt accusateur tendu devant moi.

-ça va pas d'effrayer les gens comme ça ?
-C'était votre mari ?
-Non, et ça ne vous regarde pas docteur Martins !
-Votre concubin alors ?
-Grrrr... C'était mon fils ! En quoi ça vous regarde ?
-Je suis curieux c'est tout, quel âge avez-vous ?
-C'est très impoli de demander son âge à une femme !

Je tente de continuer mon chemin, mais il me précède.

-Moi j'ai 48 ans mais ça ne doit pas vous intéresser, précise-t-il en me barrant la route.
-J'en ai 33, et j'ai du travail, si vous permettez.

Je lui indique que je souhaiterai passer.

-Vous êtes toujours aussi sérieuse ?
-Sur mon lieu de travail, oui ! Maintenant poussez-vous j'ai des patients qui attendent !

Il se pousse enfin et je sens son regard qui s'attarde sur mes reins. Décidément, je l'intéresse et il n'est pas très discret. Je retrouve Karen aux consultations, elle se présente, me donne mon bip et me donne le premier des dossiers médicaux. J'entre dans la salle d'examen et j'enfile ma blouse blanche. Première patiente et les suivantes. La journée s'enchaîne et je la termine sans m'en apercevoir. Je m'apprêtes à sortir de l'hôpital quand j'entends Tom qui m'appelle.

-Alors cette première journée ?
-Intéressante, il est toujours comme ça le docteur Martins ?
-En général, il n'est pas très discret et il est plutôt direct et clair sur ses intentions, c'est un vieil ami, il a clairement des problèmes relationnels et c'est un coureur de jupons mais quand on creuse un peu il est toujours là quand on a besoin de lui.
-Et je suis sa prochaine proie ?
-Il semblerait.

Un petit sourire naît sur mon visage, je crois que je ne vais pas lui laisser mener la danse. Je rentre chez moi et je retrouve Ethan en compagnie de Maria, sa petite amie, ils sont visiblement en train de se nettoyer les amygdales. Je tousse en me rendant dans la cuisine, ils se séparent comme s'ils avaient pris un coup de jus. Maria rougit instantanément.

-Tiens, tu es rentrée maman ?
-ça a été l'école ? Bonjour Maria !
-Bonjour, madame Greene !
-Tu peux m'appeler Éva tu sais ! Alors l'école ?
-Comme d'habitude, rien d'intéressant, et toi le boulot ?
-C'est sympa pour l'instant. J'ai même mon nom sur une porte.

Je ris, c'est tellement stupide au fond.

-Tu dors ici Maria ?
-Euh... non.. en fait... euh...
-Si tu veux j'appelle tes parents, Victor est sorti donc je n'aurais pas plus de travail tu sais.
-Euh... c'est que je n'ai pas prévu de vêtements...
-Il n'est que 18h j'ai le temps de te déposer chez toi pour prendre quelques affaires puis de faire à manger, tes parents ne sont pas obligés de savoir que tu vas dormir dans le même lit que Ethan, et si tu veux le canapé est très confortable.

Je lui lance un clin d'œil, cette gamine est d'une timidité maladive ! Elle rougit, je prend le téléphone et appelle chez elle. Ses parents sont d'accord, je l'emmène chez elle en demandant à Ethan de réchauffer les lasagnes de la veille en attendant, je discute un peu avec ses parents en les rassurant et quand Maria est enfin prête je leur laisse une carte avec tous les numéros importants pour me joindre. Maria ressemble à une jolie tomate et elle n'arrive pas à aligner trois mots sans bégayer, je lui sourit et on rentre chez moi. Je monte enfiler un pyjama vert en soie et mes pantoufles, je m'installe ensuite à table. Je monte me coucher en les laissant devant la télévision, je prends tout de même soin de déposer, sans mot dire, une boîte neuve de préservatifs sur la table basse. Je leur souhaite une bonne nuit avec un sourire. Je m'endors rapidement, cette journée m'a épuisée. Je suis brusquement réveillé au beau milieu de ma nuit par un son strident, c'est mon bip, je regarde l'heure : 4h30. Ça doit être grave vu que je ne suis pas de garde. Je regarde le message, un numéro de portable. Ethan frappe à la porte et l'entrouvre.

-Qu'est-ce qui se passe ? Demande-t-il en baillant.
-Rien c'est le travail, recouches-toi !
-B'nuit...

Je compose le numéro avec mon propre portable, une voix familière me répond :

-Hum, 1 minute 30 secondes, pas si mal...
-Martins ?!?! C'est vous ? Comment avez-vous eu ce numéro ? Et pourquoi me bipper ?
-Oui c'est moi, j'ai demandé à Karen et pour avoir votre numéro, bonne nuit.

Et il me raccroche au nez, sur le coup j'avoue je n'ai pas tout compris et je me suis rendormi après avoir raccroché, ce n'est que le lendemain matin que je me suis réveillée en colère. Ce type est vraiment sans gêne !"

N'hésitez pas à me faire part de votre avis (s'il est constructif) ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basd

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: EnVie by BrigitteB   Ven 3 Aoû - 19:45

Personnellement j'accroche dès le début, je trouve sa intriguant que tu fasse autant attentions au relation amoureuse de ses enfants, je trouve que c'est très bien pour l'instant :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BrigitteB

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: EnVie by BrigitteB   Ven 3 Aoû - 19:46

merci ronron

ça s'expliquera par la suite pourquoi elle se préoccupe de ses fils ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive-Tonight

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: EnVie by BrigitteB   Sam 15 Sep - 10:32

Salut ^^ Je viens de lire ton premier chapitre, et voilà mon avis :
Il faudra plus de maturité dans les dialogues, au début je pensais que c'était un gamin qui parlait ... Je ne savais pas qu'il avait 19 ans XD Aussi je trouve qu'il manque la description physique des fils.
J'ai aussi trouvé qu'il n'y a pas assez de description aux niveaux des expressions de visage et des réactions des personnages.
Aussi, j'ai remarqué que tu tentes de mettre de l'hésitation dans les pensées du personnage, comme " le docteur Gates... Tom... sort du bureau", et je trouve que, sincèrement, ça ne le fait pas du tout. Essaie peut-être de placer ça d'une autre manière =)

Bon, maintenant parlons du chapitre en général ^^ Je trouve ça trop chou que son fils soit gay (j'ai toujours adoré les histoires d'amour comme ça XD). Heureusement que ça mère l'accepte ! J'espère qu'on entendra à nouveau parler d'eux dans les prochains chapitres ^^

Aussi c'est amusant que tu ais un personnage qui s'appelle Ethan, il y en a un dans mon histoire qui s'appelle comme ça aussi XD J'aime bien ce prénom !

Ah, et puis je déteste le docteur Martins -.-' J'espère qu'on n'aura plus à le revoir XD

Sinon il y a quelques fautes d'orthographe. A mon avis une relecture sera une bonne idée, pour revoir certains points, dont ceux dont je viens de te parler ^^

Voilà, en espérant que ça t'ait aidée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EnVie by BrigitteB   

Revenir en haut Aller en bas
 
EnVie by BrigitteB
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on sait déjà ce qui va se passer… Impact sur notre envie de lire
» envie de partir
» Votre envie du jour
» La petite fille qui n\'avait pas envie.
» [AIDE] Envie d'installer un thème mais....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young Writers :: Créations :: Policiers-
Sauter vers: